Généralités et embryologie

En construction
En construction

Généralités, repères... et définitions

La biocénose est l'ensemble des êtres vivants coexistant dans un espace défini (le biotope)

 

Le biotope est littéralement un type de lieu de vie défini par des caractéristiques physiques et chimiques déterminées relativement uniformes.

 

Un écosystème  renferme tous les êtres vivants d'une même région, de même que tout le nom vivant qui compose l'environnement de ces êtres vivants : le sol, l'eau, les gaz atmosphériques et la lumière.

 

L'ensemble des écosystème de la terre forme la biosphère.

 

L'ensemble des organismes qui peuplent un même écosystème est appelé communauté biologique. Celle-ci est constituée de l'ensemble des populations vivant dans une région.

 

Une population est l'ensemble des individus d'une même espèce qui vive dans une même région.

 

 

 

 

 

 

Débuter...

La cellule représente l'unité structurale et fonctionnelle d'un organisme. Elle peut exister seule ou elle peut être l'une des nombreuses constituantes d'un organisme pluricellulaire.

 

Toute cellule est entourée d'une membrane qui gère l'entrée et la sortie de substances. Chaque cellule contient aussi de l'ADN, le matériel génétique qui dirige les activités de la cellule. Il existe deux catégories de cellules, les cellules eucaryotes et les cellules procaryotes.

  • La cellule eucaryote se compose de nombreuses structures fonctionnelles, les organites. Cette cellule est plus complexe que la cellule procaryote qui comprend peu d'organites. Dans la cellule eucaryote on retrouve un noyau dans lequel se trouve l'ADN associé avec des protéines. L'ADN prend la forme de chromosomes linéaires chez la cellule eucaryote. Les organites baignent dans un liquide cellulaire nommé cytoplasme.
  • La cellule procaryote est plus simple, dépourvue de la majorité des organites et du noyau. L'ADN se retrouve dans une région spécialisée du cytoplasme nommé nucléoide. Presque toutes les cellules procaryotes possèdent une paroi cellulaire rigide à l'extérieur de la membrane.

 

métazoaire (plusieurs cellules)  par opposition à protozoaire 

Premiers stade du développement : fécondation, segmentation ou division de l'oeuf

Après fécondation par une gamette mâle, l'ovocyte devient un oeuf qui est une cellule unique. Ensuite l'oeuf se divise passe du stade morula au stade blastula. (vois schéma ci-dessous)

Gastrulation : endoderme et ectoderme prennent leur place

Les cellules s'organisent en 2 feuillets cellulaires : l'ectoderme et l'endoderme.

 

Si les modalités diffèrent entre les diploblastiques et les triploblastiques, le principe de la gastrulation reste le même : une fois le stade morula achevé, une partie de l'embryon s'invagine pour former une poche en son sein, lui donnant ainsi la forme d'une sphère creuse, ouverte au niveau du blastopore qui vient de s'ouvrir. Ceci, chez les espèces aquatiques, permettra à l'embryon de se nourrir : le blastopore fait office de bouche (chez les protostomiens) (bouche en premier), et la cavité à l'intérieur de l'embryon, d'intestin primitif (archentéron). Le feuillet qui reste à l'extérieur devient l'ectoderme, celui qui se retrouve à l'intérieur, l'endoderme, et celui qui se trouve coincé entre les deux précédents, le mésoderme. Lorsque ce dernier n'est pas présent (animaux diploblastique), une matrice extracellulaire riche en collagène se développe et est appelée mésoglée (chez les spongiaires et les cnidaires).

 

animaux diploblastiques

Cest l'organisaton la plus simple des animaux pluricellulaires (ou métazoaires) : cnidaires, spongiaire.

animaux triploblastiques

echinodermes, annélides, tuniciers, bryozoaires, mollusques, crustacés, poissons, mammifères.

 

 

Au début de la gastrulation, l'embryon possède une symétrie quasiment sphérique. À la fin, la symétrie fondamentale du groupe animal (radiaire, bilatérien) est mise en place. La façon dont se déroule la gastrulation aura donc des conséquences sur la morphologie de l'adulte, et permet de différencier les quatre grands phylum animaux.

Symétrie bilatérale

Les bilatériens sont caractérisés par une symétrie bilatérale (cette symétrie définit des axes antéro-postérieur, dorso-ventral et médio-latéral) à l'origine de leur nom, la présence de trois feuillets cellulaires fondamentaux (ils sont triploblastiques) ectoderme, mésoderme et endoderme (au lieu de deux pour les autres métazoaires diploblastiques), un tube digestif à deux orifices (la bouche et l'anus) et des organes différenciés.


Le système nerveux n'est plus constitué d'un plexus nerveux, mais les neurones sont regroupés au sein de structures diverses : ganglions, chaîne nerveuse ou cerveau.


Il existe deux grandes divisions de bilatériens selon que, lors du développement embryonnaire, la bouche apparaît avant l'anus ou le contraire :

Certains bilatériens comme les échinodermes ne présentent une symétrie bilatérale qu'au stade larvaire qu'ils perdent une fois adulte pour une morphologie radiaire. De même, les gastéropodes ont perdu la symétrie bilatérale de leurs organes internes.

 

(source : wikipédia)

Métamérisation

à venir...

glossaire

ectoderme

endoderme

mésoglée

gastrulation

 

Source : http://www2.ustboniface.ca/cusb/abernier/Biologie/Module1/resumemodule1.htm

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.