La classification

Les cinq règnes constituent les groupes les plus généraux de la classification : Monères (bactéries), Mycètes (Champignons), Protistes, Végétaux et Animaux

 

La nécessité de nommer et de classer les organismes vivants afin de transmettre des informations à leur sujet et d'exprimer leur diversité (biodiversité) s'est très vite fait sentir.
Après l'identification des espèces vivantes et passées, leur description, la recherche de la relation d'ancêtre à descendants (généalogie) puis celle des relations de parenté (qui est proche parent de qui? ou phylogénie) on a essayé de les classer, c'est à dire de regrouper des individus en catégories hiérarchisées selon différents critères (morphologiques, anatomiques, cytologiques, écologiques ou évolutifs).


C'est le botaniste français Joseph Pitton de Tournefort (1656-1708) qui a réuni les espèces en genres puis le naturaliste suédois Carl Von Linné (1707-1778), fondateur de la Systématique ou Taxonomie, qui a classé les organismes en groupes ou les taxons de plus en plus larges.

 

Un  taxon (du grec τάξις / taxis, « placement », « mise en ordre » ; pluriel grec : taxeis, pluriel français : taxons) est une entité conceptuelle qui est censée regrouper tous les organismes vivants possédant en commun certains caractères taxinomiques ou diagnostiques bien définis. (extrait Wikipédia)


Les principaux taxons sont : espèces, genres, familles, ordres, classes, embranchements ou phylums et règnes.


Un taxon ou clade contient un ancêtre et tous ses descendants

 

Plus tard Charles Darwin (1809-7882) s'efforce de faire correspondre la classification des êtres vivants à leur histoire évolutive et pour Ernst Haeckel (1834-1919) la classification doit refléter la phylogénie, c'est à dire l'histoire de la descendance des êtres vivants.

 

Classiquement les organismes vivants sont répartis en plusieurs règnes, eux mêmes réunis dans 2 groupes :

  • les Procaryotes (de pro = primitif et karyon = noyau)
  • les Eucaryotes (eu = vrai).


Définition d’une espèce :
groupe d’individus (d’organismes) qui sont capables de se reproduire entre eux et dont la progéniture
est fertile.
Par ailleurs ils dérivent les uns des autres par des modifications qui se transmettent aux descendants.
Ils possèdent un certain nombre de caractères de ressemblances, externes et/ou internes : anatomie
(il y a quoi) et physiologie (comment ça marche).


La classification ou taxonomie de Carl von Linné (XVIIIe)
nom d’espèce en latin composé de 2 noms (suivi du nom du descripteur et l’année de publication).
La même espèce possède souvent plusieurs noms usuels ou vernaculaires (propres à un pays à une région).


exemple : Discodoris atromaculata (Bergh 1884)--> nom commun : doris dalmatien
               genre         espèce
                  =
               groupe
               d’espèces
               très semblables


regroupement en 3 règnes :

  • minéral
  • végétal
  • animal ---> • embranchements (groupe de plus large caractéristique. Exemple : éponges, mollusques)

                          • classes
                          • ordres
                          • familles
                          • genre
                          • espèce


moyen mnémo technique pour se souvenir                                

               EM                   CL       O      FA      G      E
               embranchement classe ordre famille genre espèce

 

 

 

arbre de filiation

arbre de filiation des espèces marines
Source : commission bio FFESSM
arbre_filiation.pdf
Document Adobe Acrobat 5.9 MB
clé de détermination des espèces marines fixées
Source : commission bio FFESSM
cle_determination.pdf
Document Adobe Acrobat 538.3 KB

arbre phylogénique

arbre phylogénique simplifié des animaux marins
Source : commission bio FFESSM
Arbre phylogénique simplifié.pdf
Document Adobe Acrobat 699.6 KB
Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.